lundi 16 février 2009

Un sac de coquillages


Des caisses laissées au Maroc qui me reviennent après une longue absence. Je redécouvre des souvenirs, des vestiges de mon quotidien, des objets acquis au gré de mes découvertes et un sac de coquillages offerts par la mer. Il n'en fallait pas plus pour que les sons, les odeurs et les couleurs resurgissent. Comment dire ce qui m'habite? Il n'en fallait pas plus pour actualiser tous les écrits, les dessins, les collages et les photos qui j'ai produits au gré de mes réflexions et de ma vie là-bas. Comment aborder cette abondance, trouver l'essentiel dans toutes ces interventions, dans toutes ces traces pour créer une tapisserie ou un tapis qui témoigne de cette richesse d'idées?

dimanche 8 février 2009

Pour toi mon frère

Un petit bout de route pour toi mon frère qui, durant de nombreuses années, a parcouru le Québec. Je partage ton plaisir de prendre la route seule, enveloppée de musique en laissant mon esprit vagabonder. Pour te permettre de revoir une dernière fois le chemin de ta maison.

video

mardi 3 février 2009

Du signe à l'image - Le Tapis marocain


Extrait de l'article plublé sur le site de Bibliomonde

L'Histoire et la symbolique des tapis berbères du Maroc.« "Ce que figure un tel tapis, ce sont des formes imaginaires que les femmes ont tissées, de siècles en siècles. Ces mains lui ont transmis le tracé d'une énergie vitale, les paradigmes d'un récit." Par ces lignes, Abdelkebir Khatibi introduit un conte merveilleux, celui du tapis marocain. Ali Amahan trace ensuite un récit historique du tissage des tapis du Maroc, en décrit l'art et la technique et présente les modèles tissés dans les différentes régions du pays. La plupart des tapis photographiés ont été choisis parmi les plus significatifs qui sont conservés au musée des Oudayas (Rabat) et à celui du Batha (Fès). Pour chaque tapis présenté, Ali Amahan fournit une fiche technique extrêmement précise et détaillée. La deuxième partie du livre est consacre à l'imaginaire et à la symbolique : Abdelkebir Khatibi reprend la parole pour proposer une subtile analyse sémantique et esthétique du tapis. Khatibi a aussi choisi des réflexions, des chants et des poèmes, dont il est presque toujours l'auteur, pour accompagner les images et mieux introduire le lecteur dans le monde fascinant des signes. L'alphabet Tifinagh - qui inspire parfois les motifs décoratifs - avec sa transcription phonétique, un glossaire tamazight/arabe et une brève explication des procédés de préparation au tissage clôturent l'ouvrage. » (présentation du service culturel de l'ambassade de France)
Abdelkébir Khatibi 1996, 186 p. Coauteur : Ali Amahan - Éditeur : Lak international.